AQEI
Formations|Événements|Devenez membre
AccueilNous joindre

Connectez-vous

Svp, entrez votre courriel et mot de passe

Nom d'usager (courriel) Mot de passe

Pas encore usager?
Mot de passe oublié?

Connectez-vous
 
27 mars 2018

Le gouvernement du Québec attribue 75 M$ à la Ville de Montréal pour la réhabilitation de terrains contaminés

Le gouvernement du Québec accorde à la Ville de Montréal une subvention de 75 M$ afin qu'elle puisse procéder à la réhabilitation de plusieurs terrains contaminés de son territoire d'ici 2022.

La ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, Mme Isabelle Melançon, en a fait l'annonce aujourd'hui, en présence du ministre des Affaires municipales et de l'Occupation du territoire, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de Montréal, M. Martin Coiteux, et de la mairesse de Montréal, Mme Valérie Plante.

Grâce à cette subvention, la Ville pourra réhabiliter des terrains contaminés, municipaux ou non, favoriser l'utilisation de technologies de traitement éprouvées, telles que le traitement in situ (en laissant les sols en place), et favoriser le traitement des sols excavés en vue de leur valorisation. Le gouvernement du Québec s'assure donc d'accélérer la réhabilitation de terrains contaminés en milieux industriel et urbain, notamment en vue de l'expansion du réseau de l'éducation, de la création d'espaces verts et de la densification urbaine sur la partie la plus peuplée de son territoire, contribuant du même coup à la lutte contre les changements climatiques.

L'attribution de cette subvention à la Ville de Montréal tient compte du statut particulier de métropole qui a été reconnu à la Ville par le gouvernement et de son contexte distinct. Elle intervient en marge du programme ClimatSol-Plus annoncé en avril 2017, qui vise à soutenir les municipalités qui souhaitent revitaliser leur territoire en réhabilitant des terrains dégradés. Ainsi, la Ville de Montréal choisira elle-même les terrains à réhabiliter, tout en rendant compte de ses actions de la même façon que les autres municipalités dans le cadre du programme ClimatSol-Plus.